Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 avril 2013 6 27 /04 /avril /2013 17:24
 
ou « RESTAURATION D’UNE POINTE SECHE ET AQUATINTE »
 
 
Le terme « restauration » évoque d’abord pour beaucoup la nourriture, les restaurants, la cuisine…. Lorsque l’on m’interroge sur la possibilité de "rénover" une gravure, on me parle avec des termes évoquant le métier de la blanchisserie :  détachage, nettoyage, brûlé, jauni, taché….
 
On me demande rarement d’intervenir pour une « restauration » et encore moins une « conservation ». Mon métier est pourtant de restaurer un document tel qu’il était à l’origine, ou tout du moins de s’en approcher le plus possible et de faire en sorte qu'il se conserve dans le temps sans s'altérer davantage.
 
Voici la présentation de la restauration d’une pointe sèche et aquatinte
gravée par Edgar CHAHINE (1874 - 1947). 
 
Ce document a été sorti d’un grenier où il a passé ces dix ou vingt dernières années bien tranquille mais dans une atmosphère peu recommandable pour du papier.
Il est signé à la mine de plomb et dédicacé à Madame La Fuente.
 
WEB IMG 4395-copie-1 
Il va d'abord falloir décoller la gravure de son support car on ne peut pas traiter un document tant qu'il n'est pas complètement libre. 
L’estampe est couverte de foxing occasionné par une ambiance atmosphérique très changeante et un contact avec un papier et un carton acide. Cela se traduit par de grosses et nombreuses rousseurs qu’il faudra traiter localement une à une avant de faire un traitement général de toute l'estampe.
 
WEB-IMG_4390.jpg 
 WEB-IMG_4491.jpg
 
 
  
WEB-IMG_4392.jpgWEB-IMG_4490.jpg
WEB-IMG_4493.jpg
Un encadrement avec des matériaux neutres et une baguette fine pour souligner la légèreté et la délicatesse du sujet permettront au propriétaire de profiter pleinement et longtemps de cette oeuvre remarquable.
WEB-IMG_4571.jpg
 
 
 
 
 Biographie de l'artiste
 
 
 
 
 
D'origine Arménienne, Edgar Chahine est le fils d’un banquier de Constantinople. Observateur de la rue, il s’oriente tout d’abord vers la peinture et la sculpture qu’il étudie en Italie puis s’installe définitivement à Paris en 1895. 
 
Il se consacre ensuite à la gravure et fasciné par l'eau forte et les innombrables possibilités qui s'offrent à lui, il entre dans l'atelier de Eugène Delatre. En 1901, il acquiert une presse afin de se charger lui-même du tirage. Puis, bouleversé par la mort subite de sa fiancée, il partit en Italie en 1906, pour un voyage qui durera trois mois. Il se consacre exclusivement à la gravure jusqu’en 1911, puis il l’abandonne jusqu’en 1921, date de son mariage. Il retourne à Venise cette ville qu’il aime tant, accompagné de sa femme, et grave une quarantaine de planches. Il partira de nouveau à Venise en 1926. Venise tient une place primordiale dans l’ensemble de ses estampes. L’incendie de son atelier en 1926 et une inondation en 1942 détruisirent une partie de son œuvre, mais heureusement un grand nombre de ses gravures avaient été vendues dès leur parution chez Sagot.
 
Il représente aussi bien des scènes de soupes populaires que des femmes de la Belle Epoque, des comédiennes ou des haltérophiles du boulevard de Clichy, des paysages d’Italie que les travaux du métro parisien ou les marées de la Manche à Villers sur Mer.
220px-Edgar_Chahine-1-.jpg  Photo d'Edgard CHAHINE
 
Il est aussi illustrateur pour bibliophiles de  Baudelaire, Verlaine, les frères de Goncourt, Flaubert, Huysmans, Mirbeau ou Colette.
Il laisse une œuvre forte de 450 gravures, 430 illustrations et 300 peintures, pastels et dessins.
 
Edgar Chahine a également beaucoup milité avec son ami le poète Archag Tchobanian, tous deux « socialistes romantiques », pour la reconnaissance de l’Arménie, soutenus par des personnalités comme Anatole France,  Jean Jaurès ou Georges Clémenceau.
Armenians_lg-1-.jpg
 
 
 
 
 
 
Autre oeuvre d'Edgard Chahine : "Intellectuels arméniens au café" 1939
    
 
 
 

Partager cet article

Repost 0
Published by atelier-du-49.over-blog.com
commenter cet article

commentaires

François Merlin 02/05/2013 16:21


Bravo Christine, c'est magnifique et très impressionnant, comme toujours !


François

Brigitte78 28/04/2013 12:08


Quel beau travail pour cette superbe gravure


Bon dimanche

L'Atelier du 49

Christine                                

Christine HERVOUIN

Restauratrice de documents graphiques, BD et de jeux de société anciens

Encadreur d'art
92700 COLOMBES
Tél : 06.89.55.10.06
email :
chervouin@wanadoo.fr
n° SIRET : 519 769 996 0001